CHATEAU DE GAUDOU Depuis 1733
fr en
fr en
Grand vin de Cahors separateur
CHATEAU GAUDOU
46700 Vire sur Lot
05 65 36 52 93

 

 

« Nous n’héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l’empruntons à nos enfants »

Antoine de Saint Exupéry (Terres des hommes, 1939)

 

Le Château de Gaudou - Cahors

 

Un château dont les murs beiges et massifs, percés de larges fenêtres et flanqués de pigeonniers, est entouré de vignes orientées .

L’ensemble du vignoble est certifié en lutte raisonnée, nous portons une grande attention à la pérennité de nos terroirs.

En compagnie d’autres domaines viticoles prestigieux, Gaudou se situe au sein du village mythique de Vire sur Lot, surnommé le     «Beverly Hills de l’appellation Cahors» par Michel Bettane.


Un lieu chargé d'histoire


Le nom « Gaudou » que porte le Château et le lieu-dit, indique une ancienne occupation pendant le moyen âge de la colline.
Quant à la famille Durou, sa présence est attestée par les registres paroissiaux dès le XVIème siècle. Les anciens livres de comptes font état d’un commerce européen… Les tonneaux de vin étaient transportés en péniche jusqu’au port de Bordeaux. Ce fut notamment l’oeuvre de Jean-Charles Durou, à la fin du XIXème siècle. Son fils unique, Jean-Louis Durou, très vite maîtrisa l’alchimie du vin pour enrichir les pratiques  quotidiennes de la viticulture locale.

En 1966 c’est la consécration, car notre cahors est désormais en bouteille !
René et Brigitte Durou surent moderniser un grand vin tout en affirmant sa personnalité.
L’entrée dans le nouveau millénaire sera marquée par le dernier descendant, un « vigneron – artisan du 21ème siècle ».
En deux millésimes, Fabrice Durou passe des vins boisés de grande garde qui ont fait l’image du domaine, à des produits tout aussi concentrés qui peuvent s’apprécier à tous âges.
Le changement viendra essentiellement de la vigne : moins de rendement, plus de maturité, un raisin pur, concentré, romantique. Côté chai, la tendance est au minimum d’interventions, car

« on est passé du règne des oenologues à celui des vignerons ». C’est tout naturellement que le jeune vigneron adopte une logique de crus.


De trois cuvées, la gamme passe à sept.
Pour exprimer cette quintessence des raisins, le château s’équipe d’un nouveau chai qui permettra de travailler uniquement en pigeage, une méthode d’extraction douce qui confère plus de profondeur et de finesse au vin.